Alternative aux chèques : cautions et acomptes numériques !

02/08/2017

Sommaire

Entre 2006 et 2010 le nombre de paiements par chèque a chuté de 25%. Cette baisse s’explique par une utilisation de plus en plus fréquente des cartes bancaires, virements et moyens de paiements digitaux qui sont en pleine évolution.

Le chèque est un moyen de paiement national qui suit les lois en vigueur de son territoire d’utilisation. Par conséquent, son cadre législatif varie d’un pays à l’autre. En marge dans les pays industrialisés, il reste néanmoins utilisé aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et particulièrement en France. C’est un document écrit permettant au tireur (émetteur) de payer le tiré (receveur) sans délai d’émission.

Les origines du chèque

Au XVIIIe siècle, la banque d’Angleterre avait le monopole des billets de banque. Les banquiers anglais ne pouvaient plus émettre de billets. Ils ont donc inventé un nouveau mode de paiement : le chèque.

Les chèques arrivent en France au XIXe siècle, ils étaient uniquement émis par la Banque de France sous le nom de « mandats blancs ». Ils se démocratisent au XXe siècle en devenant obligatoires pour certaines opérations. Afin de lutter contre le marché noir pendant la Seconde Guerre mondiale, la délivrance de chéquiers devient gratuite. Au fil du temps, le chèque devient de plus en plus réglementé. Par exemple, la Banque de France a mis en place un recensement des chèques impayés. Plus tard, des sanctions seront instaurées contre les émetteurs de chèques sans provision.

Le chèque et la France d’aujourd’hui

La France est un des pays ayant le plus recours à l’utilisation du chèque, en 2004 ils représentaient 29% des opérations (de paiement interbancaire) contre 11% en Europe. Cependant, les dernières décennies ont témoigné d’un recul global de son utilisation : entre 2006 et 2010 le nombre de paiements par chèque a chuté de 25%. Cette baisse s’explique par une utilisation de plus en plus fréquente des cartes bancaires, virements et moyens de paiements digitaux qui sont en pleine évolution.

La fin du chèque déjà programmée

Les utilisateurs se sont tournés vers d’autres modes de paiement pour de multiples raisons. Parmi elles, un fonctionnement complexe, une garantie de paiement non sécurisée, un important impact écologique, etc.

Un coût écologique important

D’après une étude d’Ernst & Young, au cours de l’année 2009 en France 3,3 milliards de chèques ont été émis avec une empreinte écologique, représentant 20 000 aller-retour Paris-New York. En comparaison, l’empreinte écologique des cartes bancaires représente 7 200 aller-retour Paris-New York.

Le chèque délaissé par ses utilisateurs et fournisseurs

Les commerçants victimes de chèques impayés, volés ou sans provision sont de plus en plus nombreux à refuser ce moyen de paiement. Les consommateurs les délaissent également par manque de praticité, et s’en servent comme moyen de secours (ex: en cas de perte de carte bancaire). Les banques sont de plus en plus réticentes à leur utilisation, car ils sont délivrés gratuitement et leur traitement est très couteux. Les décisions gouvernementales ont aussi dévoilé une volonté de diminuer les paiements par chèque. Cela s’est illustré avec le projet de modernisation de la vie économique : la loi Sapin II. Cette loi prévoyait de baisser la durée de validité des chèques à 6 mois. Cependant l’Assemblée nationale a rétabli sa durée aux 1 an et 8 jours initiaux, avec comme argument l’utilisation encore massive des chèques par les personnes âgées. Il faut ajouter que l’industrie des paiements est particulièrement dynamique et se présente comme un secteur d’avenir et de croissance. Une opportunité pour les entrepreneurs qui sont de plus en plus à s’implanter dans ce domaine.

Acomptes et cautions par internet : Swikly remplace les chèques

Vous l’avez compris, le chèque est amené à disparaître. Nos habitudes seront donc bousculées, notamment pour les chèques de caution ! Mais ne vous inquiétez pas des alternatives simples existent déjà !

Swikly répond à cette évolution en proposant un service d’acomptes et cautions par internet. Cette solution vous permet de sécuriser vos réservations simplement et rapidement : vous n’avez plus à gérer les chèques, les espèces ou les demandes de numéros de carte bancaire. Pour cela, vous avez juste à entrer le mail et le numéro de téléphone de votre client. Il recevra une demande d’e-caution ou d’e-acompte par mail et SMS et pourra entrer son empreinte bancaire très simplement. Il ne sera pas débité, sauf en cas de dégradation. Avec Swikly, vous bénéficiez d’une garantie de paiement renforcée !

Octave PAVIET-SALOMON

Octave PAVIET-SALOMON

Responsable Marketing & Communication pour Swikly. Je rédige régulièrement des articles et documents éducatifs ou informatifs pour les professionnels de la location.

Cet article vous a plu ?

Ne ratez pas nos prochaines publications ! Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité.

Mentions légales

Références éditoriales

Le site internet swikly.com est édité par la société SWIKLY, société par actions simplifiée au capital de 10 000 euros.
La société SWIKLY est inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés de Lyon sous le numéro RCS 819 514 076
Le siège social est situé à Lyon (France), 12 rue de la Barre, 69002 -Téléphone : +33 4 20 88 00 48 – email : contact@swikly.com
Directeur de publication : M. Shaun WOURM, Président de la société SWIKLY – shaun.wourm@swikly.com.
L’hébergement du Site a été confié à la société Microsoft Ireland Operations Limited (Offre Microsoft AZURE), dont le siège social est situé à DUBLIN 18 99000 BLACKTHORN ROAD, Irlande immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de « Société étrangère n/immat.RCS » sous le numéro 419 423 728, joignable par téléphone au +353 1850 940 940.
© SWIKLY – avril 2016 – Tous droits réservés

Données personnelles

La création d’un compte personnel et l’utilisation du site supposent la collecte de données personnelles et la réalisation d’un traitement de données.
Ce traitement a pour finalité la gestion de l’Application smarphone Swikly, des Services du Site et l’activité de la société SWIKLY. Ce traitement de données personnelles fait l’objet d’une déclaration à la CNIL par la Société sous le numéro 1948037.
Les données personnelles suivantes de l’utilisateur sont accessibles à tout autre utilisateur inscrit :
-prénom et première lettre du nom d’un utilisateur.
Les données personnelles suivantes de l’utilisateur sont accessibles à tout utilisateur ayant accepté un Swik dudit utilisateur concerné :
-prénom, nom et réputation de l’utilisateur.
Un transfert des données personnelles est réalisé par la Société vers ses prestataires et sous-traitants, conformément à la déclaration susvisée faite auprès de la CNIL. Tous les accès de ces sous-traitants et prestataires aux données personnelles de l’utilisateur sont soumis à utilisation d’un login et mot de passe, les données transitant en outre par un lien crypté.
Aucune donnée personnelle n’est collectée à des fins autres que celles susvisées ni cédée à des tiers sans votre consentement ou utilisée à votre insu.
Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’Informatique, aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données personnelles vous concernant (art.34 de la loi).
Ces droits peuvent être exercés auprès du Responsable du traitement :
Service CNIL, Société SWIKLY – 12 rue de la Barre 69002 LYON, France – contact@swikly.com.
Vous trouverez toutes les informations concernant vos droits, devoirs et la protection des données personnelles sur le site de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés : http://www.cnil.fr
Lors de la visite sur le Site, un cookie est implanté dans votre ordinateur. La Société utilise en effet les cookies pour permettre et faciliter la communication par voie électronique, pour fournir des fonctionnalités adaptées aux besoins des Utilisateurs. Le cookie sert à identifier l’utilisateur à chacune de ses connexions, et facilite ainsi son accès au Service. L’utilisateur peut refuser les cookies lorsqu’il accède à l’Application smarphone ou en modifiant la configuration de son navigateur. Ceci peut toutefois altérer les fonctionnalités de l’Application smarphone, ce que l’Utilisateur accepte.

Contacts

Pour nous signaler toutes erreurs ou anomalies sur le site :
Webmestre : contact@swikly.com