7 astuces pour vous prémunir contre les soirées sauvages : La bamboche c’est terminé !

20/04/2021

Sommaire

Dans le contexte actuel, la baisse du nombre de réservations à laquelle s’ajoutent les risques de dégradations des lockdown parties constituent de véritables menaces pour l’ensemble du secteur. Que pouvez-vous donc faire en tant qu’hôte pour éviter que ces événements aient lieu dans vos propriétés ?

La croisade d’AirBnB contre les soirées sauvages

L’an dernier, les médias de la location saisonnière s’étaient émus de l’annonce d’AirBnB d’interdire les fêtes dans les habitations proposées sur la plateforme. La plateforme a également limité la capacité de ces dernières à 16 voyageurs maximum et bloqué les réservations à la dernière minute des jeunes de moins de 25 ans à proximité de leur résidence principale.

‘Certains ont choisi de transférer ce qu’ils faisaient dans les bars et discothèques dans des maisons, parfois louées via notre plateforme

Airbnb

Un peu plus d’un an plus tard, AirBnB a communiqué sur les résultats de cette démarche. Le géant annonce avoir bloqué ou redirigé plus de 240 000 personnes depuis la mise en place de cette mesure. Cela inclut entre autres 53000 personnes à Paris, 7000 à Marseille et 4000 à Bordeaux.

Cette année encore, la plateforme américaine n’est pas en reste. De nouvelles mesures s’ajoutent pour encadrer à nouveau les soirées sauvages :

  • Réservations d’une nuit : les clients qui n’ont pas d’historique d’avis positifs ne pourront pas réserver de séjour d’une seule nuit pour des annonces de logements entiers.
  • Réservations de deux nuits : des restrictions plus strictes seront imposées aux réservations de deux nuits à l’approche du Nouvel An. AirBnB compte renforcer la technologie qui limite certaines réservations locales et de dernière minute par des clients qui n’ont pas d’historique d’avis positifs.

Qu’en est-il des location sur les autres plateformes ?

Si cette décision n’impacte que les biens en location sur la plateforme américaine, il reste en revanche très difficile pour les acteurs de la location saisonnière de protéger leurs réservations en direct contre ces lockdown parties.

Les dégradations étaient nombreuses (buse de jacuzzi cassées, pompe de relevage de la maison HS suite au jet de divers objets non adaptés aux canalisations, ce qui a nécessité un assainissement complet et un changement de la pompe de relevage,  table et banquettes de salon d’une marque de luxe abîmés et irrattrapables suite au déversement de liquides, support en marbre dans une salle de bain entièrement fissuré, énormément de tâches d’acidité sur le marbre au sol impossible à ratrapper etc.)

Client anonyme de Swikly

Intéressez-vous au profil du locataire

Il s’agira de redoubler de vigilance lorsque le locataire est un jeune qui habite à proximité de votre propriété. En effet, bien que ce profil ne représente pas de manière certaine celui d’un organisateur de fête sauvage, la majorité des voyageurs indésirables lui correspondent. Il n’est pas question ici de discriminer systématiquement ces locataires, mais bien d’insister sur les recommandations suivantes pour minimiser les risques.

Consultez les avis de vos voyageurs sur les OTAs, leurs profils et leurs antécédents. Vous pouvez éviter les mauvaises surprises en leur parlant au téléphone avant de confirmer leur réservation.

Posez quelques questions non invasives pour vous faire une idée de leur profil :

  • Quelle est la raison de votre séjour ?
  • Avez-vous des projets pendant votre séjour ?
  • Combien d’invités séjourneront dans la maison ?
  • Inviterez-vous d’autres personnes pendant votre séjour ?

Si leurs réponses vous inquiètent, envisagez de passer votre chemin et de choisir d’autres voyageurs pour éviter tout problème.

Demandez régulièrement la confirmation du motif du séjour

Bien que les fêtards ne vous avoueront probablement pas le motif réel de leur réservation, votre inquiétude et votre insistance pourraient les décourager s’ils se sentent découverts. En effet, ils préféreront certainement annuler le séjour de peur que leur soirée soit compromise, afin de se rabattre sur des propriétaires moins avertis.

Faites comprendre à vos voyageurs que vous serez à proximité durant leur séjour

Si vous disposez de plusieurs logements à proximité, proposez à vos voyageurs de les rencontrer dans une propriété proche de celle en location. Si ce n’est pas le cas, sous-entendez simplement que vous n’habitez pas très loin. Cette proximité sera gênante pour les fêtards qui auront peur d’être découverts et que leur événement tombe à plat.

Travaillez vos conditions générales de ventes et vos règles de location

Il est essentiel de mettre l’emphase sur les interdictions en vigueur dans vos propriétés. Il va de soi que vous devez interdire explicitement les soirées. Mais vous devez aussi avertir les voyageurs que les nuisances sonores ou le tabagisme peuvent entraîner l’encaissement de leur caution. La clarté de votre positionnement est encore ici une action préventive dissuasive pour éviter d’être sélectionné par les fêtards dans leurs recherches. 

Même si vous ne vivez pas dans vos hébergements, il est essentiel de respecter le voisinage. Une fois vos voyageurs arrivés, un petit rappel des règles ne fera pas de mal. En effet, vous pouvez mettre l’emphase sur l’interdication stricte des soirées. Vous pouvez leur faire savoir que vous avez des voisins sensibles ou que vous avez eu de mauvaises expériences avec des invités qui ont enfreint les règles par le passé.

Comme toujours, restez professionnel et amical. Bien qu’il soit nécessaire de vous protéger, vous devez aussi penser à la qualité de votre accueil et de l’expérience client.

Interdisez les séjours d’une seule nuit

C’est la mesure la plus efficace que vous pouvez mettre en place. Les fêtes sauvages sont en effet organisées sur une seule nuit par souci de simplicité, de budget, et de discrétion. A l’image des mesures qu’AirBnB à mises en place, vous pouvez imposer une durée de séjour minimum.

Utilisez un détecteur de volume sonore

Du fait de la recrudescence des soirées sauvages dans les propriétés en location en courte durée, plusieurs entreprises ont développé des détecteurs de volume sonore connectés. Ces dispositifs vous permettent d’être avertis lorsqu’un certain seuil sonore est dépassé. Renseignez-vous néanmoins auprès de vos OTAs pour vous assurer que l’utilisation de ces détecteurs est conforme à leurs conditions d’utilisation. Assurez-vous également de n’utiliser que des modules qui n’enregistrent ni le son ni l’image. Nous vous conseillons de n’utiliser que des détecteurs spécialement fabriqués pour cette utilisation comme NoiseAware par exemple.

Ces dispositifs peuvent détecter un bruit excessif en mesurant la pression des ondes sonores dans l’air. Vous pouvez souvent personnaliser le seuil maximal de décibels. Lorsque le bruit dépasse ce niveau, vous recevez une alerte qui vous permet de contacter les invités.

Demandez une caution avec Swikly

Il est fréquent chez ce type de voyageurs que les encaissements des cautions soient contestés. En demandant une caution sur Swikly, vous vous assurez qu’en cas de dégradation causées par vos voyageurs, le porteur de la carte ayant servi à déposer la caution sera encaissé. Vous êtes donc assuré de recevoir les fonds en cas de dégâts, sans avoir à vous occuper de la récupération des fonds.

Octave PAVIET-SALOMON

Octave PAVIET-SALOMON

Responsable Marketing & Communication pour Swikly. Je rédige régulièrement des articles et documents éducatifs ou informatifs pour les professionnels de la location.

Cet article vous a plu ?

Ne ratez pas nos prochaines publications ! Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité.

Mentions légales

Références éditoriales

Le site internet swikly.com est édité par la société SWIKLY, société par actions simplifiée au capital de 10 000 euros.
La société SWIKLY est inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés de Lyon sous le numéro RCS 819 514 076
Le siège social est situé à Lyon (France), 12 rue de la Barre, 69002 -Téléphone : +33 4 20 88 00 48 – email : contact@swikly.com
Directeur de publication : M. Shaun WOURM, Président de la société SWIKLY – shaun.wourm@swikly.com.
L’hébergement du Site a été confié à la société Microsoft Ireland Operations Limited (Offre Microsoft AZURE), dont le siège social est situé à DUBLIN 18 99000 BLACKTHORN ROAD, Irlande immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de « Société étrangère n/immat.RCS » sous le numéro 419 423 728, joignable par téléphone au +353 1850 940 940.
© SWIKLY – avril 2016 – Tous droits réservés

Données personnelles

La création d’un compte personnel et l’utilisation du site supposent la collecte de données personnelles et la réalisation d’un traitement de données.
Ce traitement a pour finalité la gestion de l’Application smarphone Swikly, des Services du Site et l’activité de la société SWIKLY. Ce traitement de données personnelles fait l’objet d’une déclaration à la CNIL par la Société sous le numéro 1948037.
Les données personnelles suivantes de l’utilisateur sont accessibles à tout autre utilisateur inscrit :
-prénom et première lettre du nom d’un utilisateur.
Les données personnelles suivantes de l’utilisateur sont accessibles à tout utilisateur ayant accepté un Swik dudit utilisateur concerné :
-prénom, nom et réputation de l’utilisateur.
Un transfert des données personnelles est réalisé par la Société vers ses prestataires et sous-traitants, conformément à la déclaration susvisée faite auprès de la CNIL. Tous les accès de ces sous-traitants et prestataires aux données personnelles de l’utilisateur sont soumis à utilisation d’un login et mot de passe, les données transitant en outre par un lien crypté.
Aucune donnée personnelle n’est collectée à des fins autres que celles susvisées ni cédée à des tiers sans votre consentement ou utilisée à votre insu.
Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’Informatique, aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données personnelles vous concernant (art.34 de la loi).
Ces droits peuvent être exercés auprès du Responsable du traitement :
Service CNIL, Société SWIKLY – 12 rue de la Barre 69002 LYON, France – contact@swikly.com.
Vous trouverez toutes les informations concernant vos droits, devoirs et la protection des données personnelles sur le site de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés : http://www.cnil.fr
Lors de la visite sur le Site, un cookie est implanté dans votre ordinateur. La Société utilise en effet les cookies pour permettre et faciliter la communication par voie électronique, pour fournir des fonctionnalités adaptées aux besoins des Utilisateurs. Le cookie sert à identifier l’utilisateur à chacune de ses connexions, et facilite ainsi son accès au Service. L’utilisateur peut refuser les cookies lorsqu’il accède à l’Application smarphone ou en modifiant la configuration de son navigateur. Ceci peut toutefois altérer les fonctionnalités de l’Application smarphone, ce que l’Utilisateur accepte.

Contacts

Pour nous signaler toutes erreurs ou anomalies sur le site :
Webmestre : contact@swikly.com

Livre blanc gratuit :

Comment protéger mes hébergements ?

Guide gratuit :

Les PMS de location saisonnière 2022